Initialisation Raspberry Pi 3 sous Raspbian – Installation & premiers pas (Noobs, console, update, upgrade …)

Initialisation Raspberry Pi 3 sous Raspbian – Installation & premiers pas (Noobs, console, update, upgrade …)

Comment démarrer avec sa Raspberry Pi 3 ? Système d’exploitation, démarrage, premiers réglages, …

C’est par ici !


Voilà le premier tutoriel du BlogÉclair.com ! Je tenais à l’écrire pour deux raisons : ma première expérience en tant que « blogueur » et pour annoncer qu’un bon nombre d’articles vont suivre ce premier tuto. Et pour une première, je me fais plaisir, le sujet concerne un objet que j’affectionne particulièrement : la Raspberry Pi.

Si vous lisez cette article, c’est que soit : vous n’avez pas encore de Raspberry Pi et vous souhaitez découvrir le monde de la framboise ou alors vous êtes un frais détenteur de la Raspberry Pi et vous êtes pressés, très pressés de l’utiliser ! Dans tous les cas, nous allons essayer de régaler tout le monde Pour les initiés, passez directement à la partie qui vous intéresse.



  1. La petite histoire : Raspberry Pi c’est quoi ?
  2. Le matériel nécessaire : Qu’est-ce qu’il faut et combien ça coûte ?
  3. Préparer le système d’exploitation : C’est quoi Noobs ?
  4. Installer le système d’exploitation : C’est quoi Raspbian ?
  5. Premiers pas : console, update, upgrade, keyboard layout, SSH, …


          1 – La petite histoire : Raspberry Pi c’est quoi ?

C’est une bonne question à laquelle on peut répondre rapidement. En fait, la Raspberry Pi est un ordinateur et plus précisément un nano-ordinateur. Et oui, la notion de nano-ordinateur existe et il y a bien une raison : la Raspberry Pi est aussi grande qu’une carte de crédit !

Raspberry Pi Zéro
Raspberry Pi Zero

Il existe plusieurs modèles de Raspberry Pi, sur la photo c’est la Raspberry Pi Zero qui est le modèle le plus petit et vendu à un prix record : 5 € ! C’est juste une démonstration, ce tuto s’intéresse au modèle Raspberry Pi 3 et non à la Raspberry Pi Zero.

Par ailleurs, j’ai tendance à écrire « la » Raspberry Pi en référence à « la » framboise, alors que l’on pourrait dire « le » Raspberry Pi pour parler du nano-ordinateur (détail technique pas très important).

          Mais à quoi ça sert ?

Pour répondre à cette question, il faut d’abord s’intéresser aux caractéristiques de la bête. Le modèle Pi 3 dispose d’un processeur ARM 1,2 GHz (processeur spécialisé dans la « basse-consommation »), 1 GO de mémoire RAM, d’une puce Wi-Fi, d’une puce Bluetooth, de 4 ports USB, 1 port Ethernet, 1 port HDMI, 1 port audio, 1 port d’alimentation et d’autres ports spécifiques dont je développerai la fonction plus loin dans cet article.

Si l’on compare cela à un ordinateur portable, même « bas de gamme », les caractéristiques de la Raspberry Pi ne sont pas vraiment intéressantes. Effectivement oui, mais savez-vous combien coûte ce nano-ordinateur ? Moins de 40 € sur Amazon.fr !

Mais alors qu’est-ce qu’on peut en faire ? À vrai dire, si vous souhaitez l’utiliser comme un ordinateur classique c-à-d pour regarder des vidéos sur YouTube, écouter de la musique sur Spotify, alors la Raspberry Pi n’est pas vraiment adaptée. Son utilisation principale est en tant que serveur !

Serveur ? Mais serveur de quoi ? En fait, une petite explication s’impose : il est possible de faire fonctionner un ordinateur sur le Web selon deux modes opposés. Soit en mode client (comme la majorité des ordinateurs) ou en mode serveur. Les ordinateurs en mode « serveur » alimentent le web (par exemple les serveurs de Google) et les ordinateurs en mode « client » se baladent en s’alimentant auprès des ordinateurs en mode « serveur » comme illustré par l’image ci-dessous :

Principe des ordinateurs clients/serveurs
Principe des ordinateurs clients/serveurs

          Un serveur ça me sert à quoi moi ? Je ne suis pas Google !

Effectivement, on peut s’interroger sur l’intérêt d’un serveur pour un particulier, une personne lambda comme vous et moi Mais si vous êtes un peu bricoleur et que vous êtes intéressé par les nouvelles technologies alors ne cherchez plus, la Raspberry Pi est le joujou idéal ! Une fois configurée en tant que serveur, votre Raspberry Pi vous permettra de réaliser une installation domotique pour contrôler ou visualiser votre propre maison ! Plutôt intéressant en sachant qu’elle coûte moins de 40 € sur Amazon ?!

C’est pourquoi vous ne devrez pas rater mes autres tutoriels à venir qui vous expliqueront comment manipuler et donner une fonction à votre framboise 3.14 !


     2 – Le matériel nécessaire : Qu’est-ce qu’il faut et combien ça coûte ?

Évidemment, vous l’aurez bien compris, une Raspberry Pi seule et toute nue ce n’est ni très classe ni très utile !

Du coup, la liste du minimum vital pour débuter est la suivante :

 1 Raspberry Pi 3  39,41 €  
 1 Alimentation pour mise sous-tension 11,95 €
 
1 Carte SD 8 Go  9,99 €

Personnellement, je n’ai pas acheté chaque élément indépendemment. Il existe des « starter pack » pour Raspberry Pi qui sont complets. Certes, ils contiennent parfois des choses qui ne sont pas indispensables comme une coque, mais avouez qu’avec une coque, c’est quand même plus classe !

Le pack de démarrage que j’ai acheté et que je vous conseille (pack Raspberry Pi Officiel pour environs 75 €) est le suivant :

Cependant, comme pour n’importe quel ordinateur, si vous souhaitez l’utiliser il vous faut un clavier, une souris et un écran. La Raspberry Pi est équipée d’un port HDMI auquel vous pourrez brancher l’écran. Pour la souris et le clavier, vous pouvez les ports USB (elle en compte 4). Si vous avez cela qui traîne quelque part chez vous, utilisez-le. Sinon, je peux vous proposer d’investir dans un petit gadget qui fait clavier et souris pour .

Pour la première mise en route, il est indispensable d’avoir un clavier, une souris et un écran connecté à sa Raspberry Pi. Sauf que, sachez que dans la dernière partie de ce tuto, nous apprendrons à contrôler la Raspberry Pi à partir de votre ordinateur personnel (PC ou Mac) à partir du « SSH » (donc le clavier, la souris et l’écran ne seront plus nécessaires). 


     3 – Préparer le système d’exploitation : C’est quoi Noobs ?

NOOBS c’est l’acronyme pour New Out Of the Box Software. En gros ça veut dire « nouveau logiciel sorti de la boîte ». Pour faire simple, NOOBS contient des fichiers pré-installés du système d’exploitation que vous allez installer sur votre Raspberry Pi.

1) Premier RDV : https://www.raspberrypi.org/downloads/noobs/

2) Télécharger NOOBS (et non NOOBS-Lite) en cliquant sur « Download Zip ». Soyez patienter, ça peut prendre quelques minutes selon votre connexion Internet.

3) Une fois téléchargé, dézippez-le. Vous devriez tomber sur un dossier d’environs 1,4 Go et contenant une vingtaine de fichiers.

4) Insérez votre carte SD dans votre ordinateur et copiez le contenu du dossier (et non le dossier lui-même) sur la carte SD. Veillez à ce que votre carte SD soit vierge, sinon utilisez un logiciel comme SD Formater  (pour Windows ou Mac).

5) Une fois la totalité du contenu copié, vous pouvez proprement éjecter votre carte SD de votre ordinateur et l’insérer dans la Raspberry Pi. Le logement se trouve sous la carte et du côté opposé des ports USB :

 

Attention, si vous avez mis une coque à votre framboise, la carte SD se met après avoir mis la coque ! Très important, j’ai déjà cassé une de mes cartes SD après avoir essayé de faire l’inverse


     4 – Installer le système d’exploitation : C’est quoi Raspbian ?

Ça y est, votre patience commence à payer, on va démarrer la Raspberry Pi !

1)  Mettez sous-tension la Raspberry Pi à partir de votre alimentation spécifique ou à partir d’un câble micro-USB A / USB connecté à votre ordinateur par exemple :

2) Si votre écran est branché, vous devriez voir apparaître l’assistant d’installer de système d’exploitation :

3) Sélectionnez « Raspbian with Pixel »

4) Changez la langue si vous le souhaitez, mais surtout, changez la configuration du clavier en « fr » (si vous avez un clavier AZERTY)

5) Cliquez sur « Installer », cliquer sur « Oui » pour confirmer :

Raspbian c’est quoi ?

Raspbian est un système d’exploitation libre et gratuit basé sur Debian et optimisé pour fonctionner sur un Raspberry Pi. Il contient de nombreuses applications par défaut comme PIXEL (gestion de l’environnement de bureau).

Linux ? Je n’ai jamais utilisé ça, ça me fait peur !

Pas de panique, moi non plus avant je n’avais jamais utilisé un système d’exploitation basé sur Linux. On va commencer par placer Linux par rapport aux autres :

Aujourd’hui, les trois principaux systèmes d’exploitation (ou OS pour Operating System) sont Windows, Mac et Linux. Chacun présente des avantages et des inconvénients. Windows très répandu où la majorité des logiciels sont développés mais le plus ciblés en cyber attaques, Mac très connu pour son design et l’ergonomie de son contenu  mais très chèr et puis Linux qui est gratuit ! Vous avez bien entendu, un système d’exploitatin gratuit ou « OpenSource ». La particularité de Linux, c’est que la majorité du temps, on y travaille en ligne de commandes et non en utilisant un bureau, un pointeur de souris et des fenêtres

6) Une fois l’intallation terminéecliquez sur « ok » et votre système devrait redémarrer automatiquement et vous devriez voir apparaître votre bureau (Pixel) :


      5 – Premiers pas : console, sudo, update, upgrade, keyboard layout, SSH, …

On y est, bienvenue sur Raspbian ! C’est maintenant que les choses intéressantes commencent.

1) Connectez votre RPi (Raspberry Pi) à Internet. Pour cela deux possibilités : soit vous avez un câble Ethernet à portée de main et il suffit de le brancher, soit vous utilisez le Wi-Fi :

Le gestionnaire de réseau Wi-Fi est placé dans la barre supérieure et plus exactement dans le coin droit. Sélectionnez votre réseau Wi-Fi et saisissez le mot de passe. Si votre mot de passe ne fonctionne pas, il est possible que le réglage du clavier ne soit pas le bon. Si c’est le cas, rendez-vous sur l’icône de la framboise (tout à gauche en-haut) pour trouver le gestionnaire de clavier comme suit :

Puis retentez votre chance pour le mot de passe du Wi-Fi et ça devrait coller.

2) Mettre à jour sa Raspberry Pi. En effet, malgré le renouvellement régulier de NOOBS (système d’exploitation pré-installé que vous avez téléchargé), il est nécessaire de réaliser une mise à jour de son nano-ordinateur. Pour cela il faut deux choses : une connexion internet (que vous venez de réaliser) et ouvrir un terminal de commande.

Pour lancer le terminal de commande, il suffit de cliquer sur son icône qui se trouve dans la barre verticale supérieure :

Maintenant vous allez taper la ligne suivante dans le terminal puis appuyer sur « Entrer » :

[crayon-5da7e2f7733e8687777242/]

Bravo, vous avez lancé votre première commande sur sa Raspberry Pi, c’est toujours un grand moment ! Du moins pour moi ça l’étaitÀ partir de votre connexion internet, la RPi va télécharger et mettre à jour votre Raspberry Pi. Cette étape peut prendre quelques minutes.

Durant le lancement de la mise à jour, il est possible que le programme vous demande si vous êtes sur de vouloir lancer l’installation des mises à jour. Il suffit alors de taper « Y » ou « O » selon la langue choisie et de presser la touche « Entrer ». Ensuite, laissez faire votre engin, il s’occupe de tout, vous verrez pleins de lignes de codes défilées c’est normal.

Une fois l’opération terminée,  saisissez la ligne suivante :
[crayon-5da7e2f773405130572162/]

Cette commande va permettre d’installer les paquets à jour téléchargées précédemment. Cette opération peut prendre quelques dizaines de minutes. Comme avant, il est possible que le programme vous demande si vous êtes sur de vouloir lancer l’installation des mises à jour. Il suffit alors de taper « Y » ou « O » selon la langue choisie et de presser la touche « Entrer ». Ensuite, laissez faire votre engin, il s’occupe de tout, vous verrez pleins de lignes de codes défilées c’est normal.

Pour terminer, il ne reste plus qu’à lancer un redémarrage de la framboise en écrivant ceci dans la console :
[crayon-5da7e2f773407087004920/]
 



 

VOILÀ, CE PREMIER TUTO EST TERMINÉ ! J’ESPÈRE QUE VOUS L’AVEZ TROUVÉ UTILE ET INTÉRESSANT. POUR D’AUTRES TUTOS AU SUJET DE LA CONFIGURATION DE LA RASPBERRY PI (RASPI-CONFIG, SSH, PASSWORD, 1-WIRE, GPIO, PWM, PAGE WEB), N’HÉSITEZ PAS À CONSULTER LES AUTRES ARTICLES DE BLOGÉCLAIR.COM.

MERCI DE LAISSER UN PETIT COMMENTAIRE, QU’IL SOIT POSITIF OU NÉGATIF, C’EST L’INTENTION QUI COMPTE :D


1 840 commentaires sur “Initialisation Raspberry Pi 3 sous Raspbian – Installation & premiers pas (Noobs, console, update, upgrade …)”